Les yeux sont les fenêtre de l’âme

Un ange en blanc

Un jour en noir

Des larmes sur un banc

Des souvenirs en mémoire

Un ange meurt

Un ami pleure

Le vide de la peur

Un silence sans heure

Ravalons nos sanglots

Oublions notre manque

Gardons de toi, ce regard

ce sourir, ce souvenir…J’arrive

Laisser un commentaire